La Nouvelle Don(n)e

 

Un biochimiste au service d'une viticulture biologique et responsable: Wilfried Valat.
Né à Montpellier en 1974, la première vie de notre vigneron a d'abord été universitaire, rythmée durant plusieurs années par la biologie générale, la biochimie moléculaire, la microbiologie ou la physiologie végétale.
Diplôme de maitrise en poche et cherchant un terrain d'application aux connaissances acquises notre jeune scientifique se tourne en 2000 vers l'oenologie et l'ampélologie en préparant un DEA entre la faculté de Bordeaux et celle de Dijon puis en devenant oenologue en 2004 en terres bourguignonnes. 
 
Formé à l'école du Pinot Noir et du Chardonnay chez Meo-Camuzet à Vosnes, au clos Salomon et au domaine Joblot à Givry, l'esprit bourguignon est rapidement devenu une seconde nature : un gros travail à la vigne, une transformation minimaliste et un respect du fruit des vins malgré le travail sous bois.
 
Fort de cette expérience et la tête pleine de projets, notre jeune oenologue entame son retour en terres catalanes, pays d'adoption de toujours et se lance un temps dans la production puis dans le conseil (Bordeaux, Roussillon).
Après un passage à l'Institut Coopératif du Vin, il se forge un avis sur les différents terroirs de l'Agly et reprend en 2007 5 ha de vignes promises à l'arrachage sur le territoir de Calce, avec l'idée d'appliquer aux cépages locaux l'approche du travail bourguignon.
Notre neo-vigneron s'installe alors en suivant les principes et le cahier des charges de la viticulture biologique, avec difficultés parfois mais avec l'intime conviction d'être dans le vrai, dans cette voie nouvelle, ouverte par ces jeunes vignerons aux connaissances précises, aux méthodes écologiques, responsables, guidés par l'envie d'un franc retour aux valeurs des métiers de la terre.
Cette nouvelle voie, cette nouvelle approche c'est celle de la nouvelle Don(n)e.
 
Le col de la Done : un terroir et des parcelles d’exceptions !
 
Le domaine a été créé en 2007 sur les dernières hauteurs du col de la Done, sur l’un des territoirs les plus beaux, les plus riches de diversité et les plus sauvages de tout le Sud de la France : celui de Calce (Pyrénées Orientales.)
Sauvé in extremis de l’arrachage auquel il était destiné, le vignoble renaît actuellement sous la forme de deux îlots, le clos de l'Olby et le clos du Mas, installés en coteaux de part et d’autre de la Départementale 1 qui relie la vallée de la Têt à la vallée de l’Agly.