Montirus (Domaine)

Le domaine est de 58 hectares. Montirus est le premier vignoble certifié en biodynamie depuis 1999 sur les appellations Vacqueras et Gigondas.

Son histoire:

Montirius est une exploitation familiale depuis 5 générations.

Progressivement nous avons évolué vers la biodynamie.
En 1980, Max SAUREL, père d'Eric, cesse d'utiliser des engrais chimiques, pressentant leurs effets négatifs sur nos sols.
En 1986, après un BTS Viti-oeno obtenu à Bordeaux, Eric s'installe avec moi-même (Christine, son épouse) sur l'exploitation familiale.
En 1987, nous abandonnons définitivement le désherbage chimique sur le rang pour le travail du sol.
En 1989, suite à des problèmes de santé de Justine (notre fille ainée) Eric et moi découvrons avec succès l'homéopathie. Cela va entrainer des changements importants dans notre façon de nous soigner, de nous nourrir et de penser. Cette remise en question personnelle nous a amené à poser un regard différent sur notre travail dans le vignoble et à modifier notre façon de travailler.
En 1990, nous éliminons totalement les pesticides chimiques pour n'utiliser que des Bacillus Thuringiensis qui respectent la flore, la faune et l'homme.
En 1996, nous convertissons totalement notre vignoble à la bio-dynamie certifié par Ecocert SAS et Biodyvin.
En 1999, nos vins sont alors issus de raisins de l'agriculture Bio-Dynamique.
Le domaine est certifié Biologique par Ecocert et Bio-dynamique par Biodyvin.

Pour Claude Bourguignon, ingénieur agronome en micro-biologie du sol, "Les vins rouges sont d'autant plus puissants et complexes que les surfaces internes des argiles des sols qui les portent sont élevées."

Nos sols sont très riches en argile. Ils se composent de :

Sol de Garrigue argilo-calcaire en surface
Marnes argileuses bleues
Sables et grès contenant de l'argile Mormorillonite
Précisément, l'argile est composée de feuillets superposés. La surface interne est la somme de la surface de ces feuillets. Plus la surface interne est élevée, plus grande est la qualité de l'argile. La qualité des argiles se mesure donc en mètre carré de surfaces internes par gramme d'argile.

Le chai a été construit en harmonie avec le lieu et nos vins.

En Mars 2002, nous avons construit notre cave sur un versant de la parcelle du Clos. L'emplacement a été pressenti au milieu de vieux chênes centenaires.

La cave s'élève sur trois niveaux. Pour ne pas dénaturer le paysage et profiter de la gravité pendant les vinifications, le versant a été creusé sur 10 m de profondeur afin d'enterrer en partie la construction.


Les dimensions du chai (Hauteur, Largeur, Longueur) ont été calculées pour être "calées" sur le quadrillage magnétique du lieu afin de ne pas créer de distorsion avec ce dernier (les Anciens prenaient en compte ces paramètres lors de la construction de leurs bâtiments).

L'emplacement de la cave correspond à un lieu très sain sur le plan géobiologique. L'assise repose sur un socle de sables et grés jaunes de l'Helvétien, formation très stable et très drainante.

Pour favoriser l'expression du vin la cuverie comprend:
18 cuves de vinification en béton de 150 Hl chacune thermo-régulées pour le chaud et le froid. Chaque cuve correspond à une journée de vendanges manuelles. Nous pouvons ainsi rentrer la totalité de notre récolte sans avoir à décuver.
19 cuves d'élevage en béton de capacité différentes (50-100-150 hl). Les vins sont ainsi élevés pendant deux hivers.
7 cuves en acier inoxydable à chapeau flottant qui permettent de faire les vins blancs et rosés et de gérer les volumes variables
été relié à un fil de cuivre et mis à la terre.

Les vendanges
Pour faire un bon vin, il faut ramasser un raisin à pleine maturité phénolique. A partir de début septembre, nous surveillons acidité, PH et sucre des raisins. Mais la dégustation des baies reste un facteur déclenchant du début de vendanges.
Une pellicule bien mûre donne des arômes de menthe poivrée, de réglisse, de vanille-miel, de vanille-anis, de framboise, d'épices….
Un pépin bien mûr a un goût de noisette, d'amande grillée… 

Les vendanges sont manuelles, effectuées par des personnes qui vivent toute l'année de cueillettes et qui aiment ramasser de beaux fruits

Les tanins sont présents dans la rafle, le pépin et la pellicule. Pour nous, ceux de la rafle sont trop rustiques.

Nous recherchons la finesse dans nos vins. C'est la raison pour laquelle, avant de mettre les raisins dans la cuve nous effectuons un éraflage total.
Ensuite, la vendange est refroidie pour atteindre environ 15°. Cette température est maintenue constante pendant 3 jours.

Nous réalisons cela sur la plupart de nos cuves. Le but est d'augmenter le gras, le fruité, la rondeur des vins.

La fermentation
La durée de la fermentation alcoolique dépend de ce que les raisins de chaque cuve ont à nous offrir.

Nous pouvons rentrer en cave les raisins des 58 hectares sans avoir à décuver.

Ainsi chaque cuve évolue a son propre rythme.

Durant cette période nous effectuons des remontages, des délestages ou... rien, qui sont décidés en fonction de la courbe de fermentation et surtout de la dégustation des vins.

Le décuvage

Nous pensons qu'il est important pour la combinaison anthocyanes-tanins d'apporter de l'air durant la fermentation alcoolique.

Cet apport n'est pas systématique, il décidé par la dégustation en fonction des besoins de chaque cuve.

Ainsi les goûts de réduction sont éliminés, les anthocyanes et les tanins sont stabilisés par leur combinaison avec l'oxygène.

Nous utilisons uniquement nos levures indigènes car elles sont l'expression de nos différents terroirs.

L'élevage des vins se fait en cuve béton sur des vins assemblés.

Les vins resteront ainsi deux hivers en cuve. Nous obtenons de cette façon une stabilisation naturelle du vin.

La mise en bouteille

Les dates des mises en bouteille sont décidés par rapport au calendrier lunaire et planétaire de Maria Thun et sont faites le plus souvent en jours fruit.

En effet, il ne faut pas perdre de vue que le vin est le prolongement du fruit (raisin).
Il nous paraît donc important de pouvoir donner une dernière fois l'impulsion jour fruit au vin avant la mise en bouteille.


La couleur violet profond de la lie de vin rouge comme ci dessus montre la grande qualité des raisins vendangés. 

Pour permettre aux raisins et au vin à venir d'être toujours en relation avec les forces cosmiques et telluriques nécessaires à toutes vies, les cuves sont sans revêtement intérieur et de plus une petite quantité d'eau ayant reçu l'information pierre de notre sous-sol (Recherches de Mme Anne-Marie AMBLARD et Jean-Louis GAVARD) a été incorporé dans le béton frais de la construction afin que le béton ainsi informé résonne à la même fréquence que la pierre de notre sous-sol. Tout cela contribue à prolonger en cave le travail fait dans la vigne.