Haut-Gléon (Domaine)

Le Domaine de Gléon a des origines très anciennes, bien que les textes ne nous révèlent ce nom qu’au XIIe siècle, il n’est pas douteux qu’une villa gallo-romaine eut occupé les lieux, de plus, une chapelle du VIe siècle dédié à la « Vierge de Gléon » et inscrite à l’ISMH se trouve sur le domaine. Une ancienne route d’origine romaine, utilisée par les marchands au Moyen-Age pour se rendre à Durban, passait par le pont (récemment restauré), et traversait le domaine pour franchir le col qui prit le même nom. La forteresse féodale, aménagée aujourd’hui en habitation, fût élevée en 1223, époque à laquelle le Vicomte de Narbonne donna cette terre à la famille de Treilles qui prit le nom « De Gléon » en hommage à cette donation du 30 Avril 1223.

La Seigneurie de Gléon fut érigée en Marquisat en Avril 1750 en faveur de Jean-Baptiste-François de Teilles, Seigneur de Gléon. Le dernier Marquis de Gléon et son fils moururent assassinés sur le domaine le 12 novembre 1830. Le Domaine fut vendu par Madame la Marquise de Gléon le 1er Mars 1861 à Monsieur Hyppolyte Bonnes qui scinda le domaine en deux pour chacun de ses fils en 1874. D’importants travaux furent entrepris pour faire revivre cette magnifique propriété et lui donner tout le lustre et la notoriété qu’elle mérite. Fort de son expérience acquise sur la propriété de Château Haut-Gléon. C’est dans cet état d’esprit que nous avons sélectionnés des terroirs et des vins qui répondent à nos exigences qualitatives et identitaires. Bien au-delà des saveurs et des arômes découverts , c’est une invitation à voyager dans le vignoble, des terroirs à découvrir.